A Debussy.........

Cathédrale engloutie, contreforts de géants
Remonte des abîmes de mon pianocéan

Fille aux cheveux de lin, délicate infinie
Je te donnerais tout pour jouer Debussy

Sans trop penser aux doigts, ombres sur le clavier
Maitrisées par la touche, obstinés à chercher

Le son “Zéro plus quelque chose”.......

Fille aux cheveux de lin, dans la mer en furie
Plonge chercher pour moi, l’apesanteur inouie
Et pose ton secret dans mon piano demain,
J’y consens, j’y engage la ferveur de mes mains.

 

Viviane Lamarlère

Quand les doigts se marchent sur les pieds.....
A Claude Debussy