La brume enfin se lève sur le fleuve Shannon
Les ajoncs de café dont l’ombre d’eau frissonne
Se penchent galamment, au passage de ma barque.
La peur m’étreint soudain : serais je une Parque
Devenue?

Le soleil se réveille, sur le fleuve Shannon,
Eclairant au lointain mon Castel d’Avalon
Mes corbeaux bruyamment s’envolent dans l’aurore
La peur m’étreint toujours, la peur m’étreint encore
Eperdue.....

Mon chemin se termine sur la Rivière Shannon,
Et mon prince m’attend, au sommet du donjon,
Merlin mon enchanteur m’a ce jour libérée
De ce palais de Glaces où pendant mille années
Retenue !!

Mon pied se pose enfin, au bord de la Shannon,
Comme on pose un baiser, leger comme un faon.
Le bonheur m’engloutit, m’enferme dans ses bras
Mon Aimé, mon Amour, je suis là,
Revenue........

 Viviane Lamarlère
Après mille ans de congélation forcée..Il brume ce matin sur la rivière Shannon
Retour de la Fée